Beach body? Body beach? En tout cas, tu m’as compris ( partie #1 )

On est rendu l’été, du moins, je pense. Quoiqu’ici en campagne (pour les purs Montréalais ou la Rive-Nord pour les banlieusards), il grêle le 27 juin 2017. Merci réchauffement climatique de me rappeler en été que j’ai des racines d’inuits qui vivent dans le nord et que je ne m’échapperais jamais de l’hiver et de sa « maudit qui fait frette » température même durant la saison estivale. Bref.

Alors, qui dit SUMMAHHH (summer*) dit… BEACH BODY (est-ce ça ? Ou Bodybeach ? en tout cas on s’est compris right ?) bon, tu dois comprendre que moi pi l’été on s’aime ben, car il est synonyme d’aventures, de fiestas et de plaisirs, MAIS, parfois, il me tire un peu du jus. Je te donne un exemple de « tirer un peu du jus » : quand il me fait découvrir que j’ai une moustache. Il me fait TOUJOURS suer à cet endroit, spécifiquement, lorsque les températures montent à 20 degrés et plus. Vraiment, j’apprécie, je me sens juste virile et 0 séduisante, mais ça va sérieux. Je le prends tout à fait bien que ma moustache reluit sous les rayons du soleil… OU lorsqu’il me restreint à porter du noir. C’est la SEULE couleur que je peux porter en tout temps sans m’inquiéter à chaque 5 secondes d’avoir un spot. Je t’explique le problème, EN GROS, c’est que je stresse d’avoir chaud, mais en stressant d’avoir chaud, je me donne des chaleurs plus intenses, alors je stresse en pensant à l’apparition des ronds de sueur dans mon dos, sous mes aisselles ou dans ma « craquen » dû aux chaleurs que je m’inflige et BOUM les chutes du Niagara se déclenchent. (ok, je ne sue pas à ce point là, c’est juste pour rendre le tout plus poétique.) Finito Pépito. J’ai l’air d’un chameau. (seul animal exotique que j’ai trouvé qui me rappelle la chaleur, qui rime avec « Pépito » et qui te donne une semi-image de quoi j’ai l’air avec mes ronds de sueurs qui me tapissent le corps, bref pas ben cute la fille.) Finalement, quand les ronds apparaissent, je suis prise à redevoir, encore une fois, sortir l’excuse que j’avais utilisée en 6e année pour les camoufler et changer leur identité en disant et je cite : « quand je suis allée boire de l’eau à l’abreuvoir, l’eau a éclaboussé sous mes aisselles. » (Histoire vraie. Les amis m’ont cru. Merci. Je mérite un prix pour l’histoire qui tient la moins debout et un pour l’enfant le plus convaincant. Sérieux.) Bref, tu vois que je ne m’en sortirais jamais si je portais des couleurs.

Mais s’il y a quelque chose qui veut me faire retourner en hiver (oui, oui, j’ai bien dit en HIVER), ce sont les PARTYS PISCINES. Non, mais tsé, on va se le dire, ben honnêtement, qui aime cela ??? Du moins pour ma part, it’s a NO NO. Je suis le genre de personne qui « oublie son maillot » à chaque party piscine. Pi obstine moé pas en disant que ta sœur-tante-cousine-maman porte la même taille que moi et que je pourrais lui emprunter un maillot….. je te dis ça de même. C’EST VOULU. JE NE SUIS PAS SI LUNATIQUE QUE ÇA POUR L’OUBLIER CONSTAMMENT (en vrai, oui, mais ce n’est qu’un détail). Pour que tu comprennes mieux, je ne suis jamais la première à sauter à l’eau, à me trémousser dans mon bikini devant les friends et à prendre des pics de chixes (j’adore ce terme démodé) ça me rend, comment dire…. malalalalalalalalalalalalalaise. Mais, parfois, je perds mon combat, alors, si je suis prise avec le sœur-tante-cousine-maman maillot, j’attends sagement qu’il fasse noir… TRÈS noir dehors. Ensuite, je m’enroule comme un saucisson dans ma serviette. J’attends que tous soient sous l’eau. À CE MOMENT, je déroule la serviette et je saute à l’eau. Personne n’a eu le temps d’analyser mon corps. C’est gagné. Je fais le « V » de la victoire. SINON, mon meilleur truc, je me trempe les cannes et je dis que la brise me donne de petits frissons et que j’ai trop froid pour me baigner… (mes trucs ne sont vraiment pas originaux. Je suis désolée, c’est tout ce que j’ai trouvé pour le moment). Mais l’affaire, c’est que j’aimerais donc ça avoir cette confiance. Vous êtes mon goal (ou gardien de but selon mon correcteur Larousse) les filles qui sont alaisent en b i k i n i. VRAIMENT.

ALORS POUR ME RAPPROCHER DE MON GOAL, je me dis avec entrain, nous commençons un nouvel été, alors fini le jeu de la cachette. Assume-toi et ton corps et commence à enjoy les partys piscine pour de vrai. Première étape pour enjoy le party piscine:  trouver un nouveau maillot pour se sentir mieux dans sa peau. Alors finit la bobette de maillot style « grand-maman qui va à la plage » et je commence mon magasinage EN LIGNE. La raison pour laquelle je ne vais pas en magasin, c’est qu’ils vont me coûter 150 $ chaque et, comment dire, ce n’est pas mon budget. EN PLUS, à chaque fois, je finis fâchée contre la madame qui s’occupe de la cabine d’essayage, car elle n’est pas capable de me trouver un maillot qui me fait sentir comme Gigi Hadid et elle me harcèle pour que je sorte de la cabine devant l’ensemble des clients avec mon petit bedon dodu et son maillot ridicule qu’elle m’a donné en disant : « je te jure qu’il va te faire comme un gant. Fais-moi confiance ». Tsé veut dire no thank you Ginette, on n’a pas vraiment le même style. Mais À CHAQUE FOIS, je me fais prendre dans le piège. Ma furie tourne au désespoir (parce que je ne peux pas être fâchée plus de 2 minutes) et j’achète son choix douteux. Alors, je me mets à scroll down les pages de maillot. Il y a des bikinis simples, des bikinis avec des motifs, des bikinis avec des espèces de morceaux de tissu qui pendent (des franges, ça l’air que c’est ben tendance 2016). Ensuite, il y a des une pièce avec des formes assez… Exotiques ? (tsé le genre de maillot que tu n’as pas vraiment le goût de te bronzer la couenne avec. Le genre que tu vas avoir le style « Marble » sur le corps. C’est tendance sur ta case à iPhone, mais plus ou moins sur ton Beach body surtout si tu veux cruiser sur ta serviette rose avec des pops sicles multicolores. [Pas très payant chez la gent masculine, comme on dit.] Finalement, il y en a que je ne pourrais même pas te dire s’ils sont considérés comme des maillots de bain. Comme tu peux voir, je ne suis pas ben ben une pro.

Après 2 heures à mettre des « like » sur des maillots que je n’apprécie pas vraiment, j’ai le goût d’abandonner pi de devenir un gars. SÉRIEUSEMENT. Eux, ils n’ont pas ben le choix entre le monokini et le monokini. Seulement, besoin d’un short ou d’un Speedo [pour les plus audacieux et ceux qui ont l’ultime volonté d’être aérodynamique dans l’eau] et HOP, ils sont prêts pour la baignade. Mais là, j’ai une pensée pour mes maillots « grand-maman sur la beach » qui sont dans mon tiroir. Eh non. stop.stop. On arrête d’y penser. Je dois continuer mes recherches. Après un autre une heure [je vous jure que cela m’a pris 3 heures], je me choisis 2 bikinis, un rouge et l’autre brun-orange brûlé [on n’est pas trop sur de la couleur, mais on essaie. Qui dit nouvel été dit nouvelle personne ? Je sais que cette expression n’existe aucunement, mais il fallait ben que je justifie ce choix douteux de couleur que je n’ai jamais portée auparavant] et un une pièce noir neutre. Je suis ben fière de moi. Un petit High Five. Je paie et j’attends ma commande… À suivre.

Ps : désolée madame de cabine d’essayage, je vous apprécie au fond de mon cœur

MG

Je te donne un preview sur la partie #2 :

« Oh, ben, oh ben, 3 semaines plus tard. Je reçois ma commande. Je la déballe. Je suis excitée. Et là, arrive le moment de l’ESSAYAGE. Ih boy… C’est pour ça que je trouvais le magasinage en ligne trop beau. Il devait ben il y avoir une pogne. »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s