Le trésor empoisonné

J’ai 20 ans.

Je suis de retour au chalet par ce mois gris de novembre. Je suis seule. Seule au monde. Je n’ai aucun contact avec l’extérieur, car je n’ai pas réseau Wi-fi, mes voisins ne sont pas dans leur maison, mes parents ne m’ont pas accompagné. Je suis seule, seule étendue sur mon divan vert crotte de nez foncé pas mal laitte et ensevelit par deux doudous brunes ben ben douces (tu n’y créerais même pas tellement qu’elles sont douces). Bref, hein on ne va pas commencer le concours de la personne qui a les doudous les plus douces à son chalet, ok ? Calme ton esprit compétitif loh. En gros, je suis dans mon salon, je regarde par la fenêtre en écoutant ma playlist « franco doux » (je sens le jugement de mon nom de playlist à des kilomètres à la ronde, r’garde j’essayais juste d’être un peu poétique. Gimme a chance chum!) surtout les jams à Charlotte Cardin, el l’aime ben gros la petite. Caline, j’ai l’air 0 sérieuse, et je veux vraiment te transmettre cette drôle de sensation que j’ai dans l’estomac. Alors, pu de joke. Je vais être drôle une autre fois ok ?

3, 4.

J’écoute Double Shifts de Charlotte Cardin et je ressens cette drôle de sensation dans mon corps.

« But I noticed that you noticed me 
I’ve been a good girl just for you baby
Been working double shifts, it’s you who made me ».
[Paroles de la chanson, je voulais te mettre dans l’ambiance loh]

Je me sens encore plus seule au monde que lorsque j’étais au Pérou durant mon voyage solo. Je ne suis toujours pas capable de m’habituer au fait qu’il ne soit plus là. Plus là pour me mettre un chrono dans les founes quand je me dirige vers Québec (ouff hein, j’aurais pu être plus cute là-dessus mettons), car il a hâte de me voir. Plus là pour me proposer des activités, des soirées. Plus là pour me tenir compagnie durant chaque seconde que j’ai ici. Un vide. Un vide immense m’habite. J’ai juste le goût, le goût de je ne sais quoi. Je le voudrais avec moi, mais je veux qu’il soit heureux. Et mettons que si je fous la marde, ben il ne le sera pas ben ben.

« So tell me when
To tell you again
That I »
[Awaille dont, encore un petit peu d’ambiance]

La dernière fois que je suis venue au chalet, j’ai fait cette terrible erreur. L’erreur de débutante ; essayer de prendre des nouvelles. Je n’aurais jamais dû. On dirait que la blessure s’est encore plus agrandie. Cette conversation extrêmement superficielle m’a confirmé que nous nous étions complètement détachés l’un de l’autre, du moins surtout lui. Je l’avais perdu comme ami. Ça fait super étrange, car il ne s’est jamais rien passé avec lui, mais j’ai l’impression d’être considérée comme une ex de son côté, et je vis le deuil d’une personne qui s’est fait laisser, mais à moins grande échelle bien sûr.

« I wouln’t mind, wouldn’t mind, wouldn’t mind
If you called me up sometime
I wouln’t mind, wouldn’t mind, wouldn’t mind
You know I’m cute, I’m kind and I’m willing
Call me up and you’ll see what you’re missing
I wouln’t mind, wouldn’t mind, wouldn’t mind
If you called me up sometime »
[woah ok, c’est la dernière fois]

Mon cell sonne, ce sont des messages textes. Des messages textes de garçons, dont j’ai plus ou moins d’intérêt envers eux, mais je continue à leur parler pour me donner un peu d’estime de moi. J’ai juste besoin de cette attention masculine pour me confirmer que je suis encore potable, mais rien de plus. Mais cette tristesse, que je ressens ne s’étend pas jusqu’à Montréal, elle est ici. Et elle m’occupe toujours lors de mon trajet en direction de Québec, car je sais que les souvenirs et les ressentiments m’attendent au chalet.

MG

Ps: by the way la gang, je vais bien. J’avais juste le goût de te ressortir un vieux texte qui te ferais vivre peut-être une beubé émotion. Je feel émotive ce soir.

Gros beusous

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s